Il joue au rugby depuis ses quatre ans. Dix-huit années plus tard, on le retrouve évoluant au poste de demi d’ouverture au sein de l’effectif du MHRC. Suite à la prise de fonctions du trio Lièvremont-N’Tamack-Retière, il a honoré sa toute première sélection internationale en équipe de France en 2008. Prochain défi ? Faire tenir son mètre 84 et ses 90 kilos dans la Mini Cooper S. Pas un hasard qu’il ait opté pour un cabriolet…

« Ma toute première impression sur cette Mini Cooper S ? Son bruit, que je trouve vraiment très agréable. L’accélération qui va avec l’est tout autant. » Normal : avec son moteur essence de quatre cylindres et ses 1600 cc3 de cylindrée, la Mini développe tout de même la bagatelle de 175 chevaux dans sa version « S ». S… comme « Sport », mais pas seulement !

mhrc

    François le confi rme : « J’aime beaucoup ce compromis entre le côté réellement agressif de l’auto et sa praticité de petite citadine. Les suspensions sont plutôt fermes et l’on se sent près du sol, comme «accroché» à la route. Dans le même temps, la direction est douce, les sièges sont confortables et l’on voyage dans de très bonnes conditions. En fait, tout est une question de dosage entre le trop et le pas assez. Ici, c’est réussi. »

    • Une sécurité optimale

    Pour plus de sécurité, la nouvelle Mini Cabrio dispose évidemment de l’ABS, mais également du répartiteur électronique de freinage EBD, du contrôle de freinage en courbe ou bien encore du contrôle dynamique de stabilité DSC. Ouf ! Sérénité assurée… Autre réussite : pour limiter la consommation et l’impact environnemental, la Mini dispose d’un système « Start and Stop » qui permet de mettre le moteur en « veille » à l’arrêt. Le simple fait d’enclencher un rapport suffi t alors à lui redonner toute sa vigueur…

    • Un volume respectable

    Esthétiquement, la Mini adopte une « bouille » modernisée et s’offre, en sus, des a rceaux de sièges plus d i s c r e t s .
    Ceux situés à l’arrière sont carrément rétractables, ce qui autorise désormais leur rabattement. Conséquence : le coffre peut accueillir jusqu’à 660 litres banquettes repliées, 170 litres une fois la capote dépliée et 125 litres cheveux au vent. Soit tout de même cinq litres supplémentaires par rapport à la version précédente. « Clairement, de l’espace en plus, ce n’est pas superfl u pour un gabarit de rugbyman comme le mien, rigole François. C‘est vrai que, à mon sens, la Mini s’adresse plus à un public féminin, avec toutes les formes arrondies qui la composent, mais très honnêtement, elle convient également aux hommes. En tous les cas, j’ai été très heureux de la tester durant quelques jours. »
    S.C.

    MHRC:http://www.montpellier-rugby.com/