Nous trouver

N°vert (appel gratuit)

LE CONTRÔLE TECHNIQUE MOTO

Tout savoir sur le contrôle technique moto

Depuis le 15 avril 2024, une onde de choc secoue la planète moto : le décret rendant le contrôle technique des motos obligatoire est entré en vigueur malgré les nombreuses protestations qui ont pris place ces derniers mois.

Redoutée par de nombreux motards, la mise en place du fameux contrôle technique des deux-roues motorisés qui planait au-dessus de nos casques depuis de nombreuses années est désormais effective.

Entre infos et intox, on vous explique tout ce qu’il faut savoir sur cette nouvelle mesure qui touche les motards.

Véhicules soumis au contrôle technique moto

Testez vos connaissances sur le contrôle technique des motos !

Et si on commençait par faire le point sur vos acquis ? On vous a préparé un quiz vrai ou faux pour vous tester !

Vrai ou faux ? Le contrôle technique moto a la même durée de validité que celui des voitures.

Faux. Contrairement à celui de votre voiture qui n’est valable que 2 ans, le CT moto est valable 3 ans.

Vrai ou faux ? Seuls les propriétaires de grosses cylindrées sont soumis à cette nouvelle réglementation.

Faux. Le contrôle technique moto concerne les motos, scooters, cyclomoteurs, tricycles à moteur et même les quadricycles à moteur comme les quads ou les voitures sans permis.

À noter : Le contrôle technique des motos de collection ne sera pas obligatoire si leur date de mise en circulation est antérieure à 1960.

Vrai ou faux ? Le prix du contrôle technique deux roues n’est pas réglementé par l’État.

Vrai. Le prix est fixé librement par les centres de contrôle et se situe en moyenne à 75 euros.

Vrai ou faux ? Tous les centres de contrôle technique sont agréés pour effectuer le contrôle technique moto.

Faux. Pour pouvoir vous délivrer une attestation de contrôle technique, le centre doit disposer d’une extension d’agrément dédiée.

Vous l’aurez compris, tous les motards sont concernés par cette nouvelle mesure. Et avec pas moins de 80 points de contrôle, le contrôle technique des deux roues requiert un entretien assidu de votre véhicule !

Quels véhicules sont concernés par le contrôle technique obligatoire ?

Tous les véhicules de catégorie L sont désormais concernés par le contrôle technique obligatoire.

Pour savoir si votre véhicule est classé dans la catégorie L, il vous suffit de vous munir de votre carte grise et de vous fier à l’inscription mentionnée dans le champ J1 indiquant le « genre national » de votre véhicule.

  • CL
  • CYCL
  • MTL
  • MTT1
  • MTT2
  • QM
  • TM

Si votre véhicule est classé dans l’une de ces catégories, vous serez soumis au contrôle technique obligatoire.

Il existe néanmoins deux exceptions : Les véhicules de collection mis en circulation avant 1960 et les motos de compétition type enduro ou trial dans le cas où le propriétaire est détenteur d’une licence de la fédération française de motocyclisme.

Tableau de bord moto après contrôle technique

Quels sont les critères pour réussir le contrôle technique de son véhicule haut la main ?

Pour commencer, l’identification de votre véhicule sera primordiale, carte grise et plaque d’immatriculation en règle seront de mise.

Le contrôleur technique vérifiera d’abord l’état du système de freinage pour s’assurer qu’il est fonctionnel (disques, plaquettes, flexibles, liquide de frein…). Ensuite il vérifiera le système de direction et les équipements électriques (éclairage, commandes…).

Il effectuera également un contrôle de toutes les pièces qui composent votre moto (pneumatiques, rétroviseurs, selle, béquille et repose-pieds, essieux, transmission et chaîne…) et en profitera pour traquer la présence d’accessoires non homologués.

Pour finir, il mesurera les nuisances provoquées par votre monture en contrôlant l’échappement et le bruit émis.

Une fois toutes ces vérifications effectuées, vous serez l’heureux titulaire d’un certificat de contrôle technique, indispensable pour prendre la route sereinement en évitant de s’exposer à une amende de 135 euros !

Quelles sont les défaillances qui peuvent être constatées et leurs conséquences ?

Le contrôle technique réalisé par un professionnel agréé permet de déceler les défaillances potentielles de votre véhicule pour permettre de les corriger. La constatation d’une ou plusieurs défaillances, en fonction de leur nature influencera le résultat final de votre contrôle technique.

Les défaillances constatées par le contrôleur technique peuvent être :

  • Mineures, s’il n’y pas de conséquence sur la sécurité du véhicule ou sur l’environnement. Il peut s’agir d’une usure importante des plaquettes de frein ou d’un disque légèrement usé par exemple.
  • Majeures, si elles sont de nature à compromettre la sécurité du véhicule, des autres usagers de la route ou si elles ont une conséquence négative sur l’environnement. C’est le cas si le guidon est endommagé ou mal fixé, ou si le rétroviseur est fortement abimé par exemple.
  • Critiques, lorsqu’elles représentent un danger immédiat pour la sécurité routière ou ont de lourdes conséquences sur l’environnement. Sont concernés les fuites de carburant ou pneus entaillés par exemple.

En fonction des défaillances constatées, il existe trois résultats possibles pour votre contrôle technique moto :

  • Favorable (A), votre véhicule ne présente aucune défaillance dite majeure ou critique. Félicitations, vous pouvez rouler sereinement pendant les trois prochaines années !
  • Défavorable (S), votre véhicule présente au moins une défaillance majeure qui doit être corrigée. Dans ce cas, vous devrez procéder aux réparations de votre moto et réaliser une contre-visite dans un délai de deux mois suivant l’avis défavorable.
  • Défavorable (R), votre véhicule présente au moins une défaillance critique. Vous n’avez plus le droit de circuler avec votre véhicule dès le lendemain du contrôle technique. Vous devez procéder aux réparations nécessaire et effectuer la contre-visite dans un délai maximal de deux-mois suivant l’avis de contrôle technique défavorable.
Mécanicien réparant une moto

Quand faire le contrôle technique de votre moto ?

La date à laquelle vous êtes tenu d’effectuer le contrôle technique de votre véhicule varie en fonction de sa date d’immatriculation. On vous explique tout.

Cas n°1 : Votre moto a été immatriculée avant 2017 et mise en circulation pour la première fois entre le 1er Janvier et le 15 Avril. Vous avez jusqu’au 14 Août 2024 pour effectuer le contrôle technique de votre monture.

Cas n°2 : Votre véhicule a été immatriculé avant 2017 et mis en circulation après le 15 Avril. Vous avez 4 mois à compter de la date d’anniversaire de la première mise en circulation du véhicule pour le présenter dans un centre agréé, soit au plus tard au 31 Décembre 2024.

Cas n°3 : Votre deux-roues a été immatriculé entre 2017 et 2019. Vous devez réaliser le premier contrôle technique moto au cours de l’année 2025, au plus tard 4 mois après la date d’anniversaire de la première mise en circulation du véhicule, soit au plus tard le 31 Décembre 2025.

Cas n°4 : Votre moto a été immatriculée entre 2020 et 2021. Le premier contrôle technique deux-roues devra intervenir en 2026, en respectant la règle des 4 mois suivant la date d’anniversaire de la première immatriculation du véhicule, soit au plus tard le 31 Décembre 2026.

Cas n°5 : Votre véhicule a été immatriculé en 2022 ou après. Il faudra effectuer le premier contrôle technique de votre scooter ou de votre moto au cours des 6 mois précédant le 5ème anniversaire de sa première immatriculation.

Notez que la date d’échéance exacte dépend du jour de la mise en circulation de votre véhicule. Attention, vous ne recevrez pas de convocation pour effectuer le contrôle technique de votre moto, il est donc indispensable de vous renseigner sur la date à laquelle vous devez l’effectuer.

Toutes nos équipes se tiennent à votre disposition pour vous renseigner et effectuer les réparations nécessaires. Prenez rendez-vous sur notre site.

Ce qu’il faut retenir !

  • Tous les conducteurs de deux-roues motorisés sont soumis au contrôle technique moto (sauf rares exceptions).
  • Pour obtenir une attestation de contrôle technique valide, vous devez vous assurer de vous rendre dans un centre de contrôle agréé pour les deux-roues.
  • L’entretien régulier et minutieux de votre véhicule est le meilleur moyen d’obtenir un avis de contrôle technique favorable.

Maintenant que le contrôle technique des deux roues n’a plus de secrets pour vous, rendez-vous sur les routes pour piloter avec passion, en toute sécurité !

Toute l’actualité et les dernières infos BMW Motorrad