Engagé aux 24H du Mans 2017 en catégorie GTE Pro avec la GT, Ford nous a permis de rouler sur le tracé de 13,6 km habituellement réservé aux concurrents. Récit et vidéo embarquée, à bord d’une Focus RS toujours aussi amusante à piloter…

Pour fouler le mythique circuit des 24H du Mans avec sa propre voiture, il existe plusieurs solutions. La première consiste à rouler sur le circuit fermé du Bugatti, long de 4,2 km et qui partage une simple ligne droite et trois virages avec le tracé des 24H. La seconde, à emprunter la fameuse ligne droite des Hunaudières… en fait la D338 direction Tours, limitée à 90 km/h et dont les célèbres chicanes restent fermées à circulation.

Pour une poignée de privilégiés, l’ultime solution consiste à s’inscrire au roulage organisé par Christophe Tinseau, le jeudi matin précédant la course : contre 450 €, tout possesseur d’auto sportive a droit à trois tours du « grand » circuit avant que ne démarrent les essais officiels. Une opportunité unique qui justifie le prix réclamé… et la qualité du plateau présente.

De la Focus RS à la Ford GT
Pour l’occasion, Ford avait réservé quelques places et n’était pas venu les mains vides. En tête de liste : deux sublimes Ford GT de route, dont les lignes spectaculaires détournaient tous les regards des Porsche, Ferrari et Lotus présentes en masse. La Mustang Shelby GT 350 R (non vendue en Europe, mais que nous avions essayé sur circuit) fermait ce trio d’exception, escorté par une ribambelle de Mustang GT et de Focus RS.

Loin de démériter, cette dernière est apparue idéale pour notre expérience. D’abord car sa facilité de prise en main tombait à pic pour cette découverte du tracé, ensuite car son agilité permettait bien des facéties dans les chicanes, enfin car la vitesse était limitée à 250 km/h dans les lignes droites, valeur suffisante pour la Focus… mais probablement plus frustrante au volant d’une Ford GT !

Source : largus.fr