C’est souvent après de trop nombreux incidents que certains croisements ou certaines routes sont identifiés comme accidentogènes.

Ford a développé une méthode utilisant le Big Data qui pourrait potentiellement aider les villes à identifier les lieux qui, si rien n’est fait, risquent de provoquer de futurs incidents de la circulation. Pour trouver une réponse à cette problématique, Ford Smart Mobility a passé les 12 derniers mois à enregistrer les données de nombreux véhicules et conducteurs sur près d’1 million de kilomètres dans et autour de la ville de Londres.

Ford a suivi les déplacements de ces véhicules en ville et a enregistré des données de conduite très détaillées tels que le freinage, la force de ce freinage et même les endroits où les feux de détresse ont été allumés. Cela a permis d’identifier les “quasi-accidents”. Ford a ensuite comparé ces informations avec les rapports d’accidents existants et a créé un algorithme pour déterminer la probabilité de futurs incidents.

Des données qui peuvent bénéficier à des millions de personnes

“Nous sommes persuadés que ces données peuvent potentiellement bénéficier à des millions de personnes. Même de très petits ajustements pourraient faire une grande différence – comme par exemple abattre un arbre qui masque un panneau de signalisation – que ce soit en termes de sécurité routière ou de fluidité de la circulation”, a déclaré Jon Scott, chef de projet chez Ford Smart Mobility.

Cette idée figure parmi les nombreuses opportunités identifiées dans le rapport Ford City Data Report dévoilé récemment par Ford Smart Mobility lors de la conférence sur l’avenir des transports à Londres. Ce rapport, qui s’appuie sur des données obtenues et analysées avec l’aide de nombreux participants, tire ses conclusions de plus de 15 000 jours d’utilisation de 160 véhicules connectés répartis à travers toute la capitale anglaise*. La flotte de fourgonnettes a parcouru plus d’1 million de kilomètres, soit l’équivalent de 20 fois le tour de la Terre, et a récolté plus de 500 millions de datas à analyser.

Un simple dispositif amovible qui envoie les données dans le Cloud

Chaque véhicule de l’étude était équipé d’un simple dispositif amovible qui enregistrait les données de trajet puis les envoyait au Cloud pour analyse. Les analystes de l’équipe Ford Global Data Insight & Analytics ont ensuite pu étudier les informations à l’aide d’un tableau de bord interactif. À noter que cette technologie pourrait être appliquée dans n’importe quel environnement routier, pas seulement dans les villes.

Ce rapport a également analysé d’autres possibilités, notamment la planification des trajets des camionnettes de livraison plus tôt dans la journée, avant les heures de pointe, ce qui pourrait profiter à tous les usagers de la route. L’utilisation des données de trajets pourrait enfin aider à identifier les meilleurs emplacements pour les points de recharge des véhicules électriques.

“Le rapport Ford City Data est un exemple parmi d’autres de ce que nous pouvons faire avec les données des véhicules connectés, une infrastructure intelligente et nos capacités d’analyse. Nous lançons un appel aux villes afin de collaborer pour résoudre collectivement les problèmes qui se posent sur nos lieux de vie et de travail”, a déclaré Sarah-Jayne Williams, directrice de Ford Smart Mobility.

Si toute solution basée sur les datas dépend de la volonté des conducteurs de partager leurs propres données, Ford estime que, lorsqu’il existe une réelle valeur ajoutée, les utilisateurs seront plus disposés à mettre en place un tel service.

*Pour lire le rapport complet, les datas animées et les entretiens vidéo avec les analystes, ainsi que la méthodologie : citydatareport.fordmedia.eu

 

Pour tout renseignement sur la gamme Ford : 0.805.02.14.14 (Numéro gratuit) du lundi au dimanche de 9h00 à 22h00

Essayer un véhicule I Demander une offre de reprise I Demander Une offre de financement