Ford présente aujourd’hui sept des 13 nouveaux véhicules électrifiés que la marque prévoit de lancer au cours des cinq prochaines années, avec notamment des versions hybrides des emblématiques Ford F-150 et Ford Mustang aux États-Unis, un Transit hybride rechargeable en Europe, ainsi qu’un SUV électrique avec une autonomie d’au moins 300 miles (environ 482 km)* à travers le monde.

Ces évolutions s’inscrivent dans le cadre d’un investissement de 4,5 milliards de dollars que la marque va réaliser dans le développement des véhicules électrifiés d’ici 2020. Ces plans de la marque sont l’expression de la volonté de Ford de devenir à la fois un constructeur automobile et un fournisseur de mobilité, notamment en proposant des véhicules électrifiés et autonomes.

“Comme de plus en plus de consommateurs partout dans le monde s’intéressent aux véhicules électrifiés, Ford s’engage à être un des leaders en la matière en fournissant aux consommateurs une large gamme de véhicules, de services et de solutions qui amélioreront leur quotidien”, explique Mark Fields, PDG de Ford. “Nos investissements et notre gamme croissante reflètent notre point de vue selon lequel l’offre globale de véhicules électrifiés dépassera celle des véhicules à essence dans les 15 prochaines années”.



Dans un premier temps, Ford concentre son plan d’électrification de sa gamme sur ses points forts, à savoir ses véhicules utilitaires, ses pick-up, ses SUV et ses véhicules haute performance les plus populaires, pour les rendre encore plus polyvalents, compétitifs et amusants à conduire.

Les sept véhicules électrifiés annoncés aujourd’hui sont:
o Un tout nouveau SUV entièrement électrique, à venir d’ici 2020, conçu pour offrir une autonomie d’au moins 300 miles (environ 482 km)*. Le modèle sera construit à l’usine de Flat Rock et commercialisé en Amérique du Nord, en Europe et en Asie
o Un véhicule autonome de grand volume conçu pour des trajets commerciaux ou des services d’auto-partage en Amérique du Nord. Ce véhicule hybride sera lui aussi construit à l’usine de Flat Rock et lancé en 2021
o Une version hybride du Ford F-150, le pick-up le plus vendu en Amérique du Nord et au Moyen-Orient. Le F-150 Hybrid, sera disponible en 2020 et assemblé à l’usine de Dearborn. Le modèle offrira plus de puissance de tractage, plus de capacité de charge utile et pourra fonctionner comme un générateur mobile
o Une version hybride de la Ford Mustang qui fournira au V8 encore plus de puissance et plus de couple à bas régime. La Mustang Hybrid sera assemblée à l’usine de Flat Rock et sera disponible en 2020 en Amérique du Nord, dans un premier temps
o Un Transit Custom hybride rechargeable qui sera lancé en Europe dès 2019, conçu pour réduire les coûts d’exploitation du modèle dans les zones urbaines où le trafic est le plus congestionné
o Deux nouveaux véhicules de patrouille hybrides pour la police. L’un des deux nouveaux véhicules hybrides de la police sera construit à Chicago et les deux seront équipés de leurs équipements de police au centre de modification de véhicule de police dédié de Ford à Chicago



Ford annonce également que les modèles de sa gamme utilitaire seront les premiers véhicules hybrides de la marque associés à la technologie EcoBoost® plutôt que qu’à des moteurs atmosphériques, pour encore davantage améliorer la performance et les consommations de carburant.
La marque prévoit également d’être aussi agressive en matière de services et de solutions pour véhicules électrifiés à l’échelle mondiale. Il s’agit notamment de proposer des systèmes de gestion de flottes de véhicules électriques, de planification d’itinéraires, ainsi que des solutions télématiques.

Une technologie d’électrification unique
Ford s’appuie aujourd’hui sur les enseignements tirés de deux décennies d’expérience en la matière pour fournir des technologies, des logiciels et des services brevetés pour séduire les clients.
Cette année, Ford commencera à tester sa nouvelle génération de technologie électrique en Europe, avec notamment la mise en circulation de Transit Custom hybrides rechargeables, ainsi qu’un nouvel ensemble de services de mobilité, de télématique et de solutions de connectivité.

De plus, à New York et dans plusieurs grandes villes américaines, Ford teste actuellement une flotte de 20 Transit Connect hybrides et autres prototypes de petit utilitaire.
Ces Transit Connect s’appuient sur le succès du premier taxi hybride au monde – le Ford Escape Hybrid – qui était également le premier SUV hybride au monde et le premier hybride construit en Amérique du Nord. De nombreux Escape Hybrid taxis sont toujours sur la route aujourd’hui avec leurs batteries d’origine.

Ford est actuellement la marque qui vend le plus de véhicules hybrides rechargeables en Amérique et la deuxième marque en matière de ventes de véhicules électrifiés aux Etats-Unis.

De nouveaux services pour accompagner l’émergence des VE
Ford travaille également sur une suite de services pour rendre les véhicules électriques encore plus faciles à vivre.

“Les services innovants peuvent être aussi importants pour les clients que les véhicules électrifiés eux-mêmes”, estime Hau Thai-Tang, responsable électrification chez Ford. “Nous investissons dans des solutions qui aident les clients privés et les propriétaires de flottes commerciales à intégrer de façon transparente ces nouveaux véhicules et technologies dans leur vie”.
Avec plusieurs autres constructeurs automobiles en Europe, Ford participe déjà à un partenariat qui vise à créer un réseau de charge ultra-rapide. Un objectif initial d’environ 400 sites en Europe est prévu. D’ici 2020, les consommateurs devraient avoir accès à des milliers de points de recharge de haute puissance.



Ford pilote également le développement d’une technologie de recharge sans fil aux États-Unis et en Europe qui rendra la recharge encore plus facile, même pendant les arrêts rapides. Par ailleurs, FordPass® pourra également aider les propriétaires de véhicules électriques ou hybrides rechargeables à réserver des créneaux de rechargement.

A l’écoute des clients de véhicule électrifié Ford
Au total, la marque a vendu plus de 520 000 véhicules électrifiés en Amérique du Nord depuis 2005 et 560 000 dans le monde. Ford a ainsi pu étudier de façon approfondie la manière dont les propriétaires de véhicules électrifiés passés et actuels utilisent leurs voitures.
En observant de près les habitudes de 33 000 propriétaires de véhicules électrifiés Ford qui ont en tout cumulé 58 millions de trajets uniques, le marque a appris que:
o 88% de la distance de conduite quotidienne habituelle des clients est de 60 miles (environ 96 km) ou moins. Pour les hybrides rechargeables, la distance moyenne entre deux ravitaillements est de 680 miles (environ 1094 km), ce qui rend les arrêts en station-service assez rares
o Les clients veulent une autonomie électrique aussi grande que possible, mais l’anxiété vis-à-vis de cette autonomie baisse à mesure qu’ils deviennent plus familiers avec la technologie VE
o 80% des clients de véhicules électrifiés Ford rechargent leur voiture une fois par jour et 60% des propriétaires le font en soirée
D’autres recherches menées par la marque montrent qu’une écrasante majorité des propriétaires de véhicules électrifiés Ford choisiront la même technologie lors de leur prochain renouvellement. Dans le détail :
o 92 % des clients de voitures dotées d’une batterie électrique disent qu’ils vont acheter un autre véhicule électrique pour leur prochain achat
o 87 % des clients de véhicules hybrides rechargeables souhaitent un autre modèle hybride rechargeable pour leur prochain véhicule

Une organisation industrielle pensée pour l’avenir
Afin d’accompagner la nouvelle ère des véhicules électrifiés, la marque annonce également son intention d’investir 700 millions de Dollars au cours des quatre prochaines années pour agrandir son site d’assemblage de Flat Rock, dans le Michigan.
Ford entend, en effet, y développer un nouveau centre d’innovation qui construira les véhicules autonomes et véhicules électriques de haute technologie, aux côtés des Mustang et Lincoln Continental. Un développement qui permettra de créer 700 nouveaux emplois directs. Les employés y construiront notamment le nouveau petit SUV électrique de la marque.

Cet investissement supplémentaire prévu sur le site de Flat Rock provient des 1,6 milliard de Dollars que la marque avait initialement prévu d’investir dans une nouvelle usine au Mexique. Ford annonce, en effet, aujourd’hui l’annulation de ses plans pour la nouvelle usine de San Luis Potosi, au Mexique.

En plus de cette nouvelle organisation industrielle et afin d’améliorer la rentabilité de l’entreprise et assurer la réussite financière et commerciale de la prochaine génération de Ford Focus, ce futur modèle sera construit dans une usine existante à Hermosillo, au Mexique. Cela ouvrira la voie à deux nouveaux produits emblématiques sur le site de production de Wayne, dans le Michigan, où Focus est aujourd’hui fabriquée, et permettra ainsi la sauvegarde d’environ 3 500 emplois aux États-Unis.

*Selon les cycles de tests en vigueur aux Etats-Unis